Retour de vacances et reprise du travail en douceur

« La vie en bleu »
Eva et Bruno – France Bleu Orléans

Retour de vacances et reprise du travail en douceur
Emission du lundi 26 août 2019


Revenir au travail après les congés d’été, c’est plus difficile car la coupure est en général plus longue. Souvent il y a eu changement de climat, changement de rythme biologique et psychique, … Le cerveau et le corps se connectent à tout autre chose pendant les vacances.

Les congés, c’est une rupture dans le quotidien qui permet de relâcher la pression mais, même s’ils ont permis de se reposer et de se ressourcer, les congés ne garantissent pas un retour en fanfare.


REPRENDRE LE TRAVAIL EN DOUCEUR

    • Eviter de rentrer la veille de votre reprise de travail. Prévoyez une journée chez vous pour ranger, vous poser, vous reposer de vos vacances.

    • Si possible, ne reprenez pas le travail un lundi. Le mercredi c’est idéal.

    • Préparez vos affaires la veille au soir (et pourquoi pas une belle tenue de rentrée. Vous pouvez aussi associer des accessoires que vous avez porté cet été avec votre tenue pour aller travailler)

    • Retrouvez votre rythme de sommeil habituel :
        ◦ Dans la mesure du possible, essayez de rependre vos habitudes de sommeil quelques jours avant de reprendre le travail.
        ◦ Eviter de regarder la télévision trop tard ou de se  plonger dans un livre passionnant avant de se coucher.
        ◦ Mieux vaut se coucher tôt la veille de la reprise.

    • Réveil difficile, voire douloureux (vous aviez oublié le son de la sonnerie du réveil). Plutôt que de rester au lit pour tenter de grappiller quelques minutes de sommeil supplémentaires, levez-vous.

    • Prenez un petit déjeuner équilibré.

    • Souriez : le sourire est à l’origine de la joie et non le contraire. Quand on sourit, même quand on se force, on créé de la sérotonine, et de la dopamine et cela nous provoque un sentiment de bonheur (« Et tout le monde s’en fout – Les émotions »)

    • Commencez votre journée par une histoire drôle : écouter à la radio une émission qui vous fait rire : un bon moyen pour vous mettre en forme et de bonne humeur. En plus, vous pouvez transmettre aux autres cet état positif.

    • Switch mental : Profiter de son temps de trajet, dans votre voiture ou dans les transports en commun pour :
        ◦ Passer d’un état mental négatif à un état mental positif
        ◦ Passer d’un état mental inadapté à la situation à un état mental adapté à la situation.

    • Arrivez à l’heure habituelle ou plus tôt si vous le pouvez, et avec le sourire :
        ◦ Rien ne sert d’arriver l’âme en peine !

    • La pause de midi est importante : Prendre un déjeuner équilibré
    • On revient détendu, reposé des vacances, alors Prolonger les bienfaits de ces vacances et prévoyez du temps pour vous  se prévoir, s’organiser des rituels : prendre un quart d’heure ou une demi-heure pour marcher, lire, méditer, aller boire un café au troquet du coin, … peu importe.

    • Prévoir une micro sieste

    • Quitter le bureau à l’heure.

    • Profiter des plaisirs d’arrière-saison : Fêtes de Loire

    • Cultivez des moments privilégiés et intimes avec vos enfants, votre compagne ou compagnon, …

    • Chouchoutez-vous (des soins bien-être, afterwork entre collègues ou entre copines, …)

    • Planifier vos prochains congés : 1er novembre un vendredi, 11 novembre un lundi.

    • Sachez couper votre portable et éteindre votre ordinateur.

    • Se coucher tôt sans TV ni écran car le deuxième risque d’être plus difficile.

Le travail est source de satisfaction si l’on tient compte du temps libre ou des autres activités comme la famille, la maison, les loisirs, les activités (sportives, culturelles, politiques, religieuses, syndicales)


SE REMOBILISER

Quand on reprend, le cœur n’y est pas, la machine peine à se remettre en route. On a du mal à reprendre le rythme, à se concentrer. On fait des oublis, éventuellement des erreurs. Mais, même si au retour vous êtes encore déconnectés de la vie professionnelle… vous n’êtes pas pour autant démotivé.  → La priorité c’est de vous remobiliser, pas de vous remotiver.


    • Acceptez d’être plus lent le ou les premiers jours : (haut potentiel) on ne peut pas être performant, être à son haut potentiel à son retour, et ce quel que soit la durée et la raison de l’arrêt : A chacun à son rythme pour le retour

    • Les automatismes reviennent vite
En général, ne cherchez pas à vivre dans la précipitation pour obtenir une meilleure performance, elle vous mènera à l’épuisement.

    • Débriefer avec les collègues autour d’un café : La rentrée, c’est le moment idéal pour nourrir l’aspect relationnel de son travail : après les vacances, les gens sont régénérés. Ils racontent leurs vacances. C’est donc le moment de renouer de bonnes relations avec chacun. Peut-être avez-vous ramené un petit souvenir qui se partage et se mange. C’est l’occasion de vous tenir au courant des avancées, de ce que vous avez raté… ou pas. Sinon faites un tour à la machine à café.

    • Prendre le temps de rentrer : Reprendre le travail progressivement, avec un agenda allégé.
        ◦ Ne vous surchargez pas et ne prévoyez pas un emploi du temps de dingue. Votre entreprise a pu se passer de vous pendant, une, deux ou trois semaines, elle peut patienter une demi-journée, une journée de plus avant que vous ne redémarriez sur les chapeaux de roues.
        ◦ Nettoyez votre boite mail
        ◦ Parcourir la liste de vos e-mails et supprimer ceux périmés et que vous ne lirez pas.
        ◦ Répondez aux mails les plus urgents
        ◦ Classer le reste de vos e-mails en attendant d’y répondre
        ◦ Ne désactivez pas votre notification d’absence dès la première heure.
        ◦ Zapper les réunions (inutile de se surcharger avec des réunions)
        ◦ Eviter les rendez-vous à l’extérieur le premier jour
    • Faites une chose à la fois : sinon vous risquez de vous y perdre, de faire des erreurs et de vous stresser inutilement.

    • Etablir l’ordre des tâches prioritaires à effectuer en fonction de la quantité de travail qui s’est accumulée durant votre absence ou que vous aviez laissé en suspens. (ne pas hésiter à déléguer ou à remettre des tâches au lendemain). Lister

    • Evitez toute distraction : déconnectez-vous d’internet et notamment des réseaux sociaux,

    • Ne chambouler pas son agenda à son retour : fausse bonne idée. (à faire en début d’année) :
- Lancer les grands changements à la rentrée c’est se rajouter du stress. C’est prendre le risque que les professionnels se dispersent, baissent les bras ou cela les mènera à l’épuisement.
- Dernière ligne droite pour atteindre les objectifs de l’année. Prioriser les objectifs (A courir tous les objectifs en même temps, on risque d’afficher des résultats moyens partout).
- En revanche, la rentrée est le moment idéal pour stimuler, inciter la créativité car les professionnels sont plus ouverts, reposés :
    • Laissez la voie libre à la parole, aux nouvelles idées et initiatives qui permettront d’améliorer le quotidien de travail, les méthodes de travail, … Brainstorming informel et collectif avant le rush d’octobre.
    • Recentrez-vous plutôt sur le raisonnement qui vous conduira à l’efficacité et à la continuité.

    • Les vacances sont terminées, alors, ayez conscience de votre valeur ajoutée et acceptez l’importance d’être présent


PREVOIR DU TEMPS POUR SOI

Prévoir du temps pour soi, pour reposer votre corps et votre cerveau et recharger vos batteries. Comment débranchez le système, couper le contact et s’évader ?

    • La respiration : apportera un état de bien-être.
    - Ralentir votre cycle respiratoire pour arriver à environ 4 cycles par minutes. (le plus souvent nous sommes aux environs de dix cycles par minute) → vous allez immédiatement faire baisser votre niveau émotionnel.
    - La respiration abdominale : installez-vous confortablement sur une chaise. Videz vos poumons tranquillement puis prenez un peu d’air, juste ce qu’il faut en remplissant vos poumons lentement. Ensuite, bloquez votre respiration en gonflant le ventre comme si vous gonfliez un ballon. Comptez jusqu’à 5, et commencez à vider doucement vos poumons. Puis recommencez cet exercice jusqu’à obtenir un état de bien-être.
    • La cohérence cardiaque : 5 minutes

    • La relaxation : consiste à chercher à obtenir un relâchement musculaire total.
    - Contraction/décontraction musculaire.
    - Le lieu sûr :
Remémorez-vous un endroit que vous connaissez et où vous avez vécu des moments forts, très agréables (exemple : une promenade sur une plage ou à la montagne, une soirée tranquille devant un feu de cheminée, une promenade en calèche, …).
Revivez la scène intensément en imagination. Fixer-vous un moment dessus en développant les sensations alors déclenchées par vos 5 sens, comme la chaleur sur votre peau, le crépitement des buches, le décor magnifique, l’odeur de noix de coco ou le goût inoubliable de cette crêpe que vous avez dégusté.
Si vous associez une émotion positive à la situation choisie (comme le bonheur, le plaisir, la joie, …) vous allez créer une voie neurologique positive qui vous permettra, chaque fois que vous la revivrez en imagination, de vous mettre dans un état équivalant à celui que vous avez vécu initialement.

    • La méditation de pleine conscience ou Mindfulness : l’objectif de la médiation est de fixer son attention et de se concentrer sur une chose précise que vous choisissez et qui va occuper pleinement votre esprit, sans tenir compte de ce qui peut se passer autour de vous. C’est en quelque sorte une incitation à ne plus penser.
    - 5 minutes sur sa respiration
    -Le carré de chocolat : imaginez que vous n’avez jamais vu une telle chose. Posez le carré de chocolat dans votre main et décrivez-vous l’impression procurée.
Observez le minutieusement et définissez : sa forme, sa taille, sa hauteur, sa couleur, le nombre de noisettes, la forme des noisettes ; Evaluez son poids
Prenez-le avec vos doigts et dites ce que vous ressentez, sa texture, ses aspérités, …
Puis fermez les yeux et essayez de le revoir tel que vous l’avez vu auparavant. Concentrez-vous sur lui.
Rouvrez les yeux, approchez-le de votre bouche, sentez-le et décrivez ce que cela déclenche en vous.
Déposez le ensuite sur votre langue et notez toutes les sensations que vous éprouvez, sans le mordre.
Fermez légèrement les yeux et commencez à mordre le carré de chocolat : précisez son goût, puis mâcher lentement en essayant de différencier le goût du chocolat de celui des morceaux de noisettes. Comment est votre salive ? Puis avalez le contenu de la bouche et restez un moment sur le plaisir qui reste en bouche.
Il est important d’accepter les idées qui vous viennent et de ne pas chercher à les écarter et sans porter de jugement.

    • La micro-sieste : pour désamorcer le stress, améliorer sa mémoire, augmenter sa créativité, augmenter sa concentration, conserver son dynamisme
    - S’installer dans un endroit clame. Asseyez-vous confortablement dans votre fauteuil, penchez-vous en avant en reposant votre tête sur vos bras croisés, qui sont posés au bord de votre bureau. Fermer vos yeux et laisser vous aller. Il ne faut jamais laisser venir complètement le sommeil.
    - Pas plus de 20 minutes (sinon vous met dans un état d’inconfort et perturbe le cycle de sommeil).